Saviez-vous que Bruxelles a été choisie pour être le point de départ de l’édition 2019 du Tour de France ? Pour la deuxième fois, la capitale belge va accueillir le départ de la course pour célébrer le 50e anniversaire de la première victoire d’Eddy Merckx en 1969. Après tout, la Belgique détient le second record des victoires au Tour de France, juste derrière l’Hexagone. Et même si la dernière victoire de la Belgique a eu lieu il y a plusieurs années déjà, le cyclisme reste l’un des sports favoris du pays.

Passons en revue les vainqueurs belges au Tour de France.

Eddy Merckx

Quintuple champion du Tour de France (de 1969 à 1973), Eddy Merckx est une légende dans le monde du cyclisme belge. D’ailleurs, une station de métro, située sur la ligne 5, porte son nom. C’est le seul belge à détenir le record du nombre des victoires au Tour de France, sachant que Lance Armstrong a perdu ses titres. L’Union Cycliste Internationale a élu Eddy Merckx meilleur cycliste du 20e siècle.

Philippe Thys

C’est le deuxième cycliste belge le plus titré au Tour de France. Philippe Thys est aussi le deuxième belge à gagner le titre du champion lors de cette course. Son sacre est survenu après celui d’Odile Defraye en 1912. De plus, Philippe Thys est le premier cycliste à devenir un triple champion. Pour rappel, pendant les années 1910 et 1920 le cyclisme belge a été beaucoup rayonné. Pendant cette période, des coureurs belges ont gagné le Tour de France sept fois d’affilée entre 1912 et 1922. Notons qu’entre 1915 et 1918, le Tour de France n’a pas eu lieu à cause de la première guerre mondiale.

Firmin Lambot

Le Tour de France a repris en 1919, après la fin de la première guerre mondiale. La course a réuni 69 participants, mais la plupart d’entre eux n’ayant pas de matériel approprié et les routes étant encore endommagées, seuls 11 coureurs ont réussi à aller jusqu’au bout de la compétition. Lors de l’avant-dernière étape, Firmin Lambot se trouvait 30 minutes derrière Eugène Christophe. Ce dernier avait un rayon cassé et devait le réparer dans un atelier, Lambot a fini par gagner la compétition. Il a gagné le titre de champion une deuxième fois en 1922.

Sylvère Maes

Il semblerait que les guerres mondiales et le cyclisme belge sont liés. En effet, Philippe Thys a été sacré champion du titre en 1914, juste avant l’arrêt de la compétition pendant quatre ans. Lorsque la course repris, c’est un autre belge qui a remporté le titre ! Quant à Sylvère Maes, il a remporté le titre de champion en 1939, juste avant la deuxième guerre mondiale. Puis la course a été interrompue pendant sept ans. Après la nouvelle reprise de la compétition, le cycliste belge a annoncé qu’il ne souhaite plus participer au Tour parce que c’était devenu trop dur, surtout avec les montagnes. Sylvère Maes a participé au Tour d’Italie en 1947 et pris sa retraite l’année suivante.

Tour de France 2019 : le grand départ aux Bruxelles

Le Tour de France est l’un des événements sportifs les plus célèbres dans le monde. Et bonne nouvelle pour les Bruxellois, le coup d’envoi de l’édition 2019 de cette compétition aura lieu dans leur ville. Il faut dire que la capitale belge a déjà accueilli le grand départ de la compétition en 1958, l’année de l’exposition mondiale. En 1969, l’année de la première victoire d’Eddy Merckx, le Tour était passé par Bruxelles. La dernière fois où la ville a accueilli la compétition c’était en 2010, avec une arrivée à Rotterdam en l’honneur de Merckx. Pendant cette étape, le peloton a roulé autour du Meise, le village natal de Merckx, avant de finir sur l’Avenue Houba de Strooper.

La première étape du Tour 2019 aura lieu le 6 juillet. Le peloton partira des BruxellesUnibet Vedden via Molenbeek et Anderlecht pour se diriger vers le « Muur van Geraardsbergen », qui faisait aussi partie du parcours d’Eddy Merckx en 1969. De là, il ira vers Charleroi avant de revenir à Bruxelles. Les coureurs vont passer le long du pied de Lion de Waterloo, le champ de bataille où Napoléon et ses troupes ont perdu une bataille. Vers la fin, il y aura un passage à Sint-Pieters-Woluwe, là où le jeune Eddy Merckx commença à faire du vélo. C’est là aussi qu’il a gagné son premier maillot jaune.

Dimanche 7 juillet 2019, les grandes avenues du Bruxelles accueilleront les courses « contre la montre ». La ligne d’arrivée se trouve à l’Atomiumn, le célèbre monument belge.